Le bulletin de l'OPSAC

Le bulletin de l'OPSAC - numéro 15, juin 2012

 

Activités des membres de l'OPSAC

Autres nouvelles sur le financement des arts

Analyse et nouvelles ressources

Haut de la page

 

Activités des membres de l'OPSAC

Aperçu des budgets 2012-13 des membres de l'OPSAC

Les budgets des membres de l'OPSAC ont été dévoilés plus tôt ce printemps; ils restent relativement stables en 2012-13. Voici un aperçu de certains de ces budgets :

Haut de la page

 

Politique culturelle du Nouveau-Brunswick : Renouvellement 2012

Un groupe de travail collaborera avec le ministère de la Culture, du Tourisme et de la Vie saine pour offrir ses conseils et sa participation dans le cadre de l'élaboration d'une nouvelle politique culturelle pour la province du Nouveau-Brunswick. artsnb fait partie d'un groupe de 22 intervenants qui a entamé le processus de renouvellement lors de sa première réunion en mai.

Le renouvellement de la politique visera quatre domaines : la culture dans la vie quotidienne, les artistes professionnels et l'infrastructure artistique, un patrimoine commun, et la culture et l'économie. Le statut de l'artiste et le renforcement de la législation pour protéger les artistes compris dans la politique culturelle du Nouveau-Brunswick figurent parmi les sujets à discuter.

Haut de la page

 

La Nouvelle-Écosse introduit la Loi sur le statut de l'artiste

Conçue avec la participation du Creative Nova Scotia Leadership Council, la Loi sur le statut de l'artiste permet aux associations d'artistes de fixer des niveaux de rémunération pour les œuvres créées et les services rendus, trace les grandes lignes du rôle du gouvernement et de ses responsabilités envers les artistes, favorise un traitement équitable, assure l'accès des Néo-écossais aux programmes de formation et d'éducation artistiques, reconnaît les conditions de travail des artistes, et fournit au gouvernement les outils nécessaires pour soutenir les artistes néo-écossais et répondre à leurs besoins uniques.

Pour de plus amples renseignements sur la Loi sur le statut de l'artiste : novascotia.ca/cch/stories/status-artist/

Haut de la page

 

La constitution du premier conseil d'administration d'Arts Nova Scotia

En mars 2012, onze Néo-écossais représentant les diverses facettes du monde des arts ont été nommés au premier conseil d'administration d'Arts Nova Scotia.

Le mandat du conseil d'administration est d'une durée de deux ans. Les nouveaux membres sont:

  • Cory Bowles, danseur, comédien et musicien néo-écossais d'origine africaine;
  • Claudia Buckley, consultante et administratrice contractuelle du programme de la Brigade volante du Service du théâtre du Conseil des Arts du Canada;
  • Michel de Noncourt, Acadien francophone, artiste bilingue en arts visuels, sculpteur et éducateur;
  • Susan Hanrahan, directrice générale du Nova Scotia Designer Craft Council;
  • Mary Elizabeth Luka, consultante en arts bilingue, productrice de documentaires primée et réalisatrice de télévision;
  • Eric Mathis, directeur du personnel et de la production pour Symphony Nova Scotia;
  • Barbara Richman, administratrice d'arts établie, consultante et ancienne directrice générale de Symphony Nova Scotia et de Halifax Dance;
  • Laura Schneider, directrice-conservatrice à la galerie d'art de l'Université du Cap-Breton;
  • Don Sedgwick, président de Transatlantic Literary Agency Inc.;
  • Candace Stevenson, ancienne directrice (maintenant à la retraite) de la culture et du patrimoine au sein de l'ancien ministère de l'Éducation et de la Culture; et
  • Mindy Gallant-Zwicker artiste mi'kmaq en début de carrière.

Vous trouverez les biographies et des photos des membres du conseil d'administration ainsi que d'autres renseignements ici : novascotia.ca/cch/learning/boards/artsns/

Haut de la page

 

Quatre nouveaux membres nommés au conseil d'administration de l'Alberta Foundation for the Arts (AFA)

En mars 2012, le conseil d'administration de l'AFA a souhaité la bienvenue aux quatre nouveaux membres qui ont pourvu les postes vacants au sein du conseil. Ces nouveaux membres représentent un ajout important au bagage diversifié de compétences et d'expériences de l'équipe.

Les nouveaux membres sont:

  • Terry Cooper de Medicine Hat;
  • Susan Kristoferson de Calgary;
  • Hilary Rose de Sherwood Park;
  • et Bruce J. Wright de Calgary.

Pour de plus amples renseignements : www.affta.ab.ca/board-arts-branch.aspx.

Haut de la page

 

L’examen de la Brigade volante, Conseil des Arts du Canada

Le Conseil des arts du Canada a annoncé récemment que le concours de la Brigade volante d’octobre 2012 sera suspendu pendant que le programme subit un examen exhaustif. La Brigade volante offre aux organismes artistiques des subventions pouvant aller jusqu’à 10 000 $ pour des projets de perfectionnement professionnel ou organisationnel.

Robert Sirman, directeur et chef de direction du Conseil, a déclaré: « Cet examen nous donne l’occasion de concevoir une nouvelle version de ce programme qui tiendra compte des connaissances que nous en avons tirées et de ses plus grandes réussites. Notre objectif consiste à faire bénéficier le secteur artistique d’une démarche bien intégrée au soutien organisationnel. »

Notre situation financière étant stable pour les trois prochaines années, nous pouvons poursuivre cet examen dans le cadre de notre processus continu visant à nous assurer que nos programmes continuent d’être pertinents, efficients et adaptés aux besoins changeants exprimés par la communauté. »

Les demandes de subventions présentées dans le cadre du concours ayant pour date limite avril 2012 seront soumises au processus d’évaluation habituel et les candidats retenus recevront leurs fonds à même le budget existant.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site web du Conseil des Arts du Canada.

Haut de la page

 

Appel de candidatures : 2013 Jeux de la Francophonie

Le Conseil des arts du Canada et Patrimoine canadien font équipe pour la sélection des artistes d’Équipe Canada aux Jeux de la Francophonie 2013.

Du 15 mai au 20 juillet, le Conseil recevra les candidatures proposées par les meilleurs jeunes artistes canadiens de 18 à 35 ans dans les 12 différentes disciplines : danse de création, chanson, peinture, sculpture-installation, photographie, littérature (nouvelle), conte, hip-hop (danse), marionnettes géantes, jonglerie, création écologique et création numérique (vidéo-jockey).

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site web du Conseil des Arts du Canada ou des Jeux de la Francophonie 2013.

Haut de la page

 

Autres nouvelles sur le financement des arts

Sommaire : Les répercussions du budget fédéral de 2012 sur les arts et la culture au Canada

Quelles seront les répercussions du budget fédéral de 2012 sur les arts et la culture au Canada au cours des trois prochaines années? Patrimoine canadien connaîtra d'importantes coupures, soit 10% (ou 115millions de dollars) à la SRC, 9,6millions de dollars à Bibliothèque et Archives Canada, 10,6millions de dollars à Téléfilm Canada et 6,7millions de dollars à l'Office national du film. Le Ministère lui-même subira des coupures de l'ordre de 7,6% (46,2millions de dollars).

Le budget fédéral ne prévoit aucune réduction aux musées nationaux, aux galeries ou aux musées locaux, au financement direct pour les artistes ni au Conseil des Arts du Canada.

Une répartition du soutien financier accordé aux institutions culturelles canadiennes est présentée, ainsi qu'une compilation de citations et d'information tirées de communiqués de presse et d'articles publiés par des organismes culturels depuis le dépôt du budget en mars2012.

Haut de la page

 

La Ville de Vancouver annonce la création d'un nouveau conseil des arts

En mai, la Ville de Vancouver a dévoilé la création d'un conseil des arts constitué de 15 membres qui relèvera directement du conseil municipal. Son mandat consiste à conseiller le conseil municipal et le personnel en matière de programmes artistiques et culturels, à transmettre les commentaires du public sur les services municipaux liés aux arts et à la culture, ainsi qu'à favoriser la sensibilisation du public et la diffusion.

Les membres du comité, lesquels ont été sélectionnés parmi 199candidatures soumises, représentent un large éventail des communautés artistiques de Vancouver, depuis les arts visuels et les arts de la scène, aux arts communautaires et aux festivals, ainsi qu'une gamme d'expériences acquises au sein d'organismes et d'entreprises voués aux arts. Ce comité consultatif se réunira six fois par année.

Haut de la page

 

Publication de l'examen de l'Australia Council; politique nationale sur la culture reportée en Australie

 

Le ministre des Arts SimonCrean a publié, en mai, les résultats d'un examen indépendant de l'Australia Council dans le cadre de l'élaboration d'une politique nationale sur la culture.

L'examen a déterminé si l'objectif législatif de l'Australia Council est toujours pertinent et si ses structures administrative et de gouvernance facilitent l'obtention de résultats solides pour le secteur de la culture et des arts contemporains de l'Australie.

Recommandations:

  • Passer en revue la loi sur le Conseil des arts de l'Australie et remettre l'accent sur l'«excellence»; l'Office for the Arts (relève du Ministère) serait responsable de l'accès.
  • Augmentation de 21,5millions de dollars du soutien financier accordé à la recherche et à la promotion
  • Nouvel accent sur les modèles innovateurs de financement «commerciaux» (microprêts et programmes de fonds de dotation en contrepartie);
  • Approche plus compétitive du soutien financier des principaux secteurs des arts de la scène;
  • Augmentation du soutien de ce qui est désigné sous le terme «excellence non subventionnée»;
  • Élimination des programmes de subvention spécifiques de disciplines particulières en faveur d'un programme général;
  • Adoption d'une version modifiée du modèle d'évaluation par les pairs du Conseil des Arts du Canada, plutôt que par des conseils permanents axés sur la forme d'art.

Le Conseil des arts de l'Australie n'a pas donné suite aux recommandations, mais les rapports des médias font état d'une réaction mitigée de la part du secteur.

On prévoit toujours que la politique sur la culture, premier document semblable depuis près de 20ans, sera publiée au cours de l'année, mais, en raison de l'engagement du pays à dégager des excédents, les espoirs de la voir publiée en même temps que le budget sont réduits.

Pour consulter le rapport, rendez-vous à l'adresse: http://culture.arts.gov.au/review-australia-council-2012

Haut de la page

 

Nouvelle stratégie de financement de Creative Scotland

Dans la foulée de compressions de 2,1millions de livres dans le financement gouvernemental, Creative Scotland a annoncé que sa stratégie de financement pour 2013 subirait une réduction dramatique. En vertu des nouvelles propositions, 49 organisations artistiques devront présenter des demandes de «financement souple» projet par projet, au lieu de recevoir un soutien de base.

Creative Scotland affirme que le nouveau système fera en sorte que le milieu artistique sera plus dynamique et créatif et entraînera une plus grande collaboration entre les compagnies. Cependant, les critiques au sein de la communauté artistique sont d'avis que la perte de financement de base menacera la survie à long terme et la force d'un grand nombre d'organismes.

Creative Scotland organise une série de rencontres avec les groupes concernés afin de discuter de la nouvelle stratégie.

Haut de la page

 

Le ministère de la Culture de Chine publie un plan de développement de la culture

En février, le ministère de la Culture chinois a publié un plan de développement de la culture. Ce plan comprend l'objectif de doubler la valeur ajoutée de l'industrie de la culture d'ici 2015. La durée du 12eplan quinquennal(2011-2015) précise les principes directeurs, les stratégies, les objectifs et le soutien en matière de politique pour l'industrie de la culture.

La priorité est mise sur la restructuration du marché culturel puisque le marché est de plus en plus concurrentiel en raison de la transformation d'institutions culturelles financées par l'État en entreprises indépendantes, a déclaré CaiWuCai, ministre de la Culture.

La Chine établira en outre un système de services culturels publics complet dans lequel les domaines sous-développés et les domaines relatifs aux minorités

Haut de la page

 

Le Kansas rétablit le financement des arts par l'État; retour des fonds de contrepartie en 2014

Le gouverneur Sam Brownback a signé au début de juin le budget de l'État du Kansas, qui prévoit une somme de 700 000 $ pour les arts. Le rétablissement du financement des arts sera assuré par l'entremise d'un nouvel organisme, la Commission des industries des arts de création, qui regroupera la Commission des arts du Kansas et la Commission du cinéma du Kansas, toutes deux sans financement, au sein du ministère du Commerce. Les législateurs ont puisé cette somme dans le Fonds des initiatives de développement économique, alimenté par les revenus du jeu.

Il faudra cependant attendre encore au moins une autre année avant que les fonds de contrepartie fédéraux et régionaux ne suivent. La politique en vigueur stipule que le Kansas doit prendre une série de mesures avant le 1er octobre pour devenir admissible au financement du National Endowment for the Arts (NEA) et de la Mid-America Arts Alliance pour 2014. Pour élaborer un plan artistique de l'État approuvé par le NEA et présenter une demande de partenariat avec le NEA, une nouvelle commission doit être choisie par le Kansas et trois employés à temps plein doivent être prévus dans le budget de l'État.

La décision prise l'an dernier de mettre fin au financement des arts par l'État a coûté au Kansas environ 1,2 million de dollars en subventions, dont 800 000 $ du NEA et 400 000 $ de la Mid-America Arts Alliance.

Liens : http://www.kansascity.com/2012/06/02/3639131/kansas-arts-commission-gets-700000.html
http://www.kansas.com/2012/06/06/2362636/kansas-restores-state-arts-funding.html#storylink=cpy

Haut de la page


Analyse et nouvelles ressources

Pratiques exemplaires en matière de gouvernance: les communications des conseils d'administration

Remarque: Cet article est le neuvième d’une série qui traite des pratiques exemplaires en matière de gouvernance des conseils des arts. Nous remercions le Conseil des Arts du Canada d’en avoir fourni le contenu. D’autres articles sur la gouvernance seront présentés dans les prochains numéros du Bulletin de l’OPSAC.

La communication efficace est primordiale dans toute organisation. Le conseil d'administration joue un rôle clé dans la définition de la culture et du climat d'une organisation. Par conséquent, la contribution du conseil est très importante si on veut développer un environnement de communication et une culture collaborative et transparente au sein de l'organisation.

Quelques questions à considérer:

  • Avec qui communique le conseil?
  • Comment le conseil peut-il améliorer les communications?
  • De quels renseignements auront besoin les membres du conseil?

Si vous désirez obtenir un exemplaire des pratiques exemplaires du Conseil des Arts du Canada en matière de gouvernance, envoyez un courriel à Melanie Yugo, agente de Partenariat et réseaux de l’OPSAC.

Haut de la page

 

Rapports: Recherche du Conseil des Arts du Canada sur les centres d’artistes autogérés et les arts autochtones

Trois rapports de recherché ont été terminés récemment et qui ont sur le site web du Conseil:

Visitez les site web du Conseil des Arts du Canada pour consulter les rapports.

Haut de la page

 

La First Peoples Arts Map

Le First Peoples’ Cultural Council a créé une carte interactive en ligne, la First Peoples Arts Map, axée sur la sensibilisation en Colombie-Britannique. Cette carte constitue un milieu de vie interactif où les artistes autochtones et les organisations artistiques peuvent créer une présence en ligne et faire du réseautage avec d'autres participants de partout dans la province.  Elle comprend des renseignements sur les gens, les organisations, l'art public, les événements et les ressources, et on y accepte les contributions d'artistes autochtones et de professionnels des arts, ainsi que de quiconque offre des ressources à ces artistes et à ces organisations.

Pour consulter la carte : fp-artsmap.ca

Haut de la page

 

Rapport : Stratford 2012: Arts and Culture at the Digital Crossroads (Les arts et la culture au carrefour numérique)

Publié en avril 2012, le rapport de l'institut Stratford de cette année présente la possibilité de développement d'une carte routière culturelle revitalisée, permettant de cultiver et de conserver de nouveaux publics, de nouveaux flux de rentrées, et de nouveaux donateurs, commanditaires et fervents partisans. Le rapport de 57pages présente le point de vue et les perceptions de différents chefs de file du milieu culturel en matière d'écriture et de publication, d'arts de la scène, de cinéma, de vidéo, de musique ainsi que de différents musées et galeries. On y trouve également un certain nombre de suggestions qui pourraient se traduire par des innovations centrées sur la technologie numérique dans l'entreprenariat artistique et culturel. On propose une collaboration plus étroite entre les communautés artistiques et le monde numérique branché, ainsi que la destruction des silos d'isolement dans les deux secteurs. Le rapport met la communauté culturelle au défi d'amener la société numérique, par l'utilisation des médias sociaux, à engager l'ensemble de la société dans une discussion sur le rôle des arts et de la culture dans le Canada du 21esiècle.

Pour consulter la carte : stratfordinstitute.ca/wp-content/uploads/2012/04/stratford_report_2012.pdf

Haut de la page

 

Rapport : Innovating for Impact: Arts-Based Solutions for a Stronger America (Innover pour influencer : Des solutions artistiques pour une Amérique plus forte)

Un nouveau rapport du Sundance Institute et d'Americans for the Arts a été publié en mai 2012. Il présente les résultats de la Table ronde sur la politique artistique nationale de 2011, sous le thème:Innovating for Impact: Arts-Based Solutions for a Stronger America (Innover pour influencer: Des solutions artistiques pour une Amérique plus forte). La table ronde réunissait des chefs de file du monde des affaires, du gouvernement, des organismes philanthropiques, de l'éducation et des arts.

Le rapport recommande quatre stratégies pour que les arts deviennent un moteur économique en Amérique ainsi qu'un déclencheur de changements sociaux positifs :

  • Renforcer les alliances stratégiques entre les secteurs: étendre la collaboration intersectorielle entre les arts et les autres institutions pour contribuer à résoudre les problèmes sociaux;
  • Communiquer la valeur des arts: engager des représentants de toutes les strates démographiques dans la préparation et la présentation d'une narration personnelle démontrant l'importance d'être un artiste et le pouvoir que confère le fait de s'exprimer;
  • Élargir les avenues des études et des recherches futures: utiliser des données qualitatives et quantitatives pour montrer aux philanthropes, aux gouvernements et aux entreprises comment les arts peuvent jouer un rôle clé dans les efforts de résolution des problèmes sociaux;
  • Intégrer les arts dans la réforme des lois et des autres politiques: tirer parti des sources de revenu disponibles pour inclure les arts dans les initiatives de développement économique, de revitalisation des quartiers et les autres initiatives communautaires.

Haut de la page

 

Rapport:  Measuring the Economic Benefits of Arts and Culture

Le rapport d'Arts Council England intitulé Measuring the economic benefits of arts and culture a comme objectif de fournir aux organismes des milieux culturels et artistiques l'orientation nécessaire pour mener ou commander des études sur les avantages économiques de leur travail, en plus de leur communiquer les renseignements dont ils ont besoin pour appliquer les méthodologies de recherche de manière appropriée et homogène.

Les approches sont classées dans deux catégories distinctes:

  • Mesures des dépenses: dépenses par les organismes, le public et les artistes et leurs effets sur l'économie.
  • Évaluations des avantages étendus: techniques permettant d'évaluer les avantages étendus de la culture chez la population, même lorsqu'il s'agit de la fréquentation de musées dont l'entrée est gratuite.

Pour consulter le rapport : http://www.artscouncil.org.uk/advice-and-guidance/browse-advice-and-guidance/measuring-economic-benefits-arts-culture

Haut de la page

 

Rapport: Creative Partnerships: Intersections between the arts, culture and other sectors

Le rapport de recherche de la Fédération internationale des conseils des arts et agences culturelles (FICAAC), intitulé Creative Partnerships: Intersections between the arts, culture and other sectors, avait comme objectif l'étude de moyens permettant aux artistes de travailler dans divers environnements (depuis les communautés jusqu'au secteur commercial) et de la nature des partenariats («intersections») qui existent entre les arts et d'autres secteurs. Ce rapport porte aussi sur les mesures que peuvent adopter les différents ordres de gouvernement (local, national, international) pour appuyer ou influencer de telles relations au moyen de politiques ou de programmes.

Pour consulter le rapport : http://www.ifacca.org/topic/creative-intersections/

Haut de la page

 

Rapport: Indigenous Arts Policy: Initiatives and Challenges

Des renseignements sur les politiques et les programmes de financement administrés par les organismes nationaux de financement des arts pour appuyer les arts autochtones sont publiés dans le D’art Report de l'IFACCA, Research Report No. 22 Indigenous Arts Policy: Initiatives and Challenges.

Voici certaines des constatations:

  • Les politiques sur les arts autochtones sont mieux définies dans les pays ayant une importante population autochtone.
  • On attend souvent des politiques sur les arts autochtones qu'elles répondent à des questions qui n'ont rien à voir avec les arts, notamment les répercussions socio-politiques liées aux facteurs économiques, à l'isolement et aux droits.
  • L'importance de l'échange de renseignements à l'échelle internationale sur les enjeux et les politiques liés aux arts autochtones.

Pour consulter le rapport : http://www.ifacca.org/topic/indigenous-arts-policy/

Haut de la page

Réflexion: Les 10éléments d'éducation artistique réussie

 

Quelle est la place des arts dans le système d'éducation? L'auteur remet en question les approches utilisées pour transmettre l'éducation artistique aux élèves et non la pertinence de cette éducation. Dixéléments d'une éducation artistique réussie, notamment avoir un sentiment d'appartenance, sentir que notre travail ou nos créations font une différence ou être convaincu que les arts encouragent la recherche perpétuelle, sont abordés.

Haut de la page

 

Réflexion : Comment financer les arts aux États-Unis

 

Que peuvent faire les États-Unis pour stabiliser le financement des arts? Comment les organismes publics et privés peuvent-ils collaborer pour y parvenir? Même si le financement des arts diminue de plus en plus dans certains pays d'Europe en raison des mesures d'austérité actuelles, il est fleurissant au Brésil en raison d'une taxe imposée aux entreprises brésiliennes.  À l'époque où le National Endowment for the Arts étend son budget pour financer les projets liés aux arts numériques, que peut-on améliorer?

Ce numéro spécial du New York Times présente les points de vue de plusieurs acteurs importants du milieu des arts aux États-Unis sur la façon de s'y prendre, qu'il s'agisse de favoriser la culture de la philanthropie, de séparer les arts de l'État, de s'inspirer des efforts locaux ou de considérer les artistes et les groupes d'artistes comme contribuant à la croissance économique des collectivités et des pays.

Haut de la page

 

Réflexion: Art et démocratie : Le NEA, Kickstarter et la créativité aux États-Unis

Kickstarter peut-il remplacer le National Endowment for the Arts? Pour l'auteur, le débat entourant le financement des arts est plus complexe, mais en ce qui concerne la démocratisation des arts, c'est-à-dire non seulement qui peut aller admirer les artistes, mais aussi qui peut devenir artiste, les deux organismes ont leur raison d'être.

Kickstarter et le NEA ont des approches différentes en matière de financement et chaque organisme pourrait apprendre beaucoup de l'autre. Étant donné que le NEA n'a pas à tenir compte du potentiel commercial des projets qu'il appuie, cet organisme peut accorder la priorité à des arts qui autrement seraient oubliés. Cependant, Kickstarter n'accorde pas la priorité à des projets plus qu'à d'autres, ce qui fait en sorte qu'il ne distribue pas ses fonds de manière à contrer les inégalités historiques et économiques. Par contre, c'est son engagement à faire tomber les barrières pour aider les créateurs qui l'a rendu si populaire.

Haut de la page

 

En Europe, où l'art est la vie, on met la hache dans le financement public

Les problèmes économiques de l'Europe, ainsi que les programmes d'austérité visant à les régler, forcent les institutions artistiques à réduire les programmes, les visites et les subventions.

Pour les artistes et les administrateurs en Europe, ces changements sont très alarmants, voire révolutionnaires. Contrairement aux États-Unis, l'Europe a adopté un modèle qui ne perçoit pas la culture comme un produit et dans lequel les forces du marché déterminent les produits qui survivront en tant que patrimoine commun à protéger et à faire prospérer, y compris les formes d'art qui attirent peut-être moins l'intérêt général.

En Allemagne et en France, les deuxéconomies les plus importantes et les plus stables d'Europe, souffrent le moins et peuvent même montrer des augmentations du financement pour certains programmes, genres et ensembles officiellement valorisés et considérés comme faisant la promotion de l'image des pays à l'étranger (les films par exemple).

Toutefois, d'autres pays dont les gouvernements sont conservateurs ou technocrates, comme l'Italie, la Hongrie, les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, ont vu leur budget culture considérablement réduit. C'est également le cas pour d'autres pays forcés de couper dans les dépenses publiques simplement pour demeurer dans la zone euro, notamment la Grèce, le Portugal, l'Espagne et l'Irlande.

Les artistes s'inquiètent du fait que les fonds seront versés à des organismes solidement établis qui sont plus conservateurs, plutôt qu'à entreprises expérimentales qui ont servi de rampe de lancement à de nouveaux talents. Cela, affirment-ils, a de grandes implications pour le processus artistiques.

 

Haut de la page

Avis importants

Date de révision : 2012-06-12